Arroser avec du thé

Arroser ses plantes avec du Thé

de lecture - mots

Si vous lisez cet article, c'est que l’idée de verser la fin de votre tasse de thé dans vos plantes vous a traversé l’esprit. Rassurez-vous, vous n’êtes pas fou, de nombreux jardiniers passionnés le font !

Cette façon amusante de recycler la fin d’un thé refroidi ou mal dosé possède de nombreuses vertus pour nos végétaux. Le thé est en effet connu depuis des siècles pour ses qualités curatives et apaisantes. L'histoire du thé est aussi riche et complexe que ses saveurs, et nous avons trouvé intéressant de détourner son usage au jardin.

Ses propriétés, sa durabilité et sa facilité d'utilisation en font un engrais naturel et facile à tester. Les propriétés du thé sont très similaires à celles des engrais et peuvent aider à réduire les dépenses de ceux qui sont déjà de grands buveurs de thé.

Assez parlés, passons donc à l'action ensemble maintenant !

Le thé est-il un bon pour les plantes ?

Lorsque nous préparons une tasse de notre thé préféré, nous pensons rarement à la variété de composants contenus dans les sachets. Cette boisson aromatique en contient des milliers, dont certains sont encore en cours de découverte et de recherche.

Tout d’abord, les feuilles de thé sont des matières organiques naturelles. La plupart de ces matières organiques sont d'excellents nutriments pour les plantes. Les feuilles de thé séchées contiennent environ 4,4 % d'azote, 0,24 % de phosphore et 0,25 % de potassium. Il y a beaucoup plus d'azote dans les feuilles de thé que dans la plupart des engrais liquides pour plantes en pot. Ces derniers sont cependant beaucoup plus riches en phosphore.

La grande quantité d’azote est cependant à tempérer. Nous ne sommes en effet pas certains de la quantité exacte que les racines arrivent à capter.

Voici quelques-uns des éléments sains contenus dans le thé :

  • Les polyphénols : micro-nutriments que l'on trouve dans les aliments d'origine végétale. Une tasse forte peut contenir jusqu'à 240 mg de polyphénols.
  • L'acide tannique : élément très présent, jouant sur l’acidité du sol.
  • La théanine : acide aminé que l'on trouve généralement dans les feuilles de thé et les champignons Bolet Bai. À ne pas confondre avec la théine qui correspond à de la caféine.
  • Les antioxydants : ils offrent une protection puissante contre les dommages causés aux cellules. Les antioxydants naturels peuvent inclure des phénols, des lignanes, des tannins et des flavonoïdes.
  • Les Vitamines et minéraux : Les thés verts et noirs sont riches en vitamines C, D et K, ainsi qu'en riboflavine. Les minéraux présents sont le calcium, le fer, le magnésium, le nickel, le zinc et le fluor.
Arrosoir Théière

Quel type de thé utiliser ?

Rassurez-vous, vous ne devriez pas avoir à adapter votre pause thé aux goûts de votre plante. Cette pratique sert avant tout à recycler vos tasses oubliées. Votre plante devra s’y faire, mais ce n’est pas elle qui choisira entre un Earl grey ou un English breakfast. Nous vous conseillons cependant de privilégier des marques de thé biologique, afin d'éviter les traces de pesticide.

À titre indicatif, voici les pH des différentes variétés de thé :

  • Thé Noir : pH de 5 à 5,5
  • Thé Vert : pH de 7 à 10
  • Tisane : pH de 6 à 7

Peut-on l'utiliser s’il a été mélangé avec du sucre ou du lait ?

En quantité raisonnable, ces ingrédients fourniront des nutriments à libération lente. De petites bactéries apparaitront alors le temporairement, laissant à la plante le temps de les absorber. Lisez dès à présent notre article sur les bienfaits du lait pour l’arrosage

arrosage avec du thé

Bien évidement, évitez toutes les marques de soda sucré à base de thé glacé comme de l’Ice tea. Ces boissons sont beaucoup trop sucrées et contiennent généralement toutes sortes de conservateurs.

Comment arroser ses plantes avec du thé ?

Il existe trois méthodes différentes d’arrosage à base de thé. Celles-ci dépendent de votre façon de consommer le thé. La bonne nouvelle, est que les trois méthodes sont simples & économiques. Elles donnent aux jardiniers une excuse pour savourer une tasse supplémentaire de leur breuvage préféré.  Vous ne vous sentirez plus coupable en laissant votre mug refroidir !

La méthode du reste de la théière :

Si vous ne souhaitez plus consommer le reste de votre théière, ne culpabilisez pas, vos plantes vont en profiter. Attendez seulement que l'eau refroidisse complètement. Vous ne devez surtout pas verser d'eau bouillante sur votre plante. Cela brulerait totalement son système racinaire et l’empêcherait de s’alimenter. Éviter l’eau chaude, et même tiède en général. Dans la nature, les végétaux ne sont jamais en contact avec de l’eau chaude. Leur organisme est entrainé à résister aux gels et aux froids extrêmes. Cependant, ni leur branchage ni leurs racines ne sont conçues pour supporter de l’eau chaude.

La méthode du sachet usagé :

Une autre méthode consiste à enterrer un sachet de thé utilisé dans le sol. Assurez-vous simplement que le sachet de thé soit en papier et qu'il puisse se décomposer facilement. Nous vous déconseillons d’utiliser les sachets en polyester. En cas d'oubli, il serait dommage de laisser du plastique dans votre pot.

L’agrafe et la ficelle du sachet de thé, doivent également être enlevées. Elles n'apportent rien du tout ne sont pas particulièrement esthétiques.

La méthode de l’arrosoir :

Cette troisième méthode est une invention de notre équipe, qui s’inspire des deux précédentes. Elle permet de réutiliser vos sachets sans les laisser trainer dans votre pot de fleur. Notre méthode consiste à laisser infuser votre sachet de thé usagé dans votre Arrosoir.

Le temps d’infusion sera cependant plus long, dans la mesure ou l’eau sera froide. Nous vous conseillons de laisser votre sachet une bonne nuit, jusqu’au prochain cycle d’arrosage.

Ps : Sachez que si vous venez d’irriguer votre plante verte, il n’est pas nécessaire de la sur-arroser en ajoutant votre reste de thé. Cette pratique doit s’incorporer dans vos habitudes d’arrosage, mais ne doit pas s’ajouter.

methode arrosage thé

Cette astuce est-elle recommandée pour toutes les plantes ?

Les puissants nutriments contenus dans le thé seront utiles à certaines plantes, mais pas forcément pour toutes. N'oubliez pas la nature acide des feuilles de thé. Les acides aminés et acides tanniques enrichissent le sol en abaissant son pH (en augmentant donc l'acidité de la terre).

Nous conseillons cette pratique aux végétaux qui en sont friands. Rassurez-vous, verser du thé pour des plantes au sol plus alcalin (moins acide) ne leur nuira pas. Vous observerez cependant moins de progrès que pour les plantes à sol acide.

Voici une sélection de végétaux qui apprécient l’acidité du sol :

  • Plante caoutchouc
  • Plante araignée
  • Oxalis
  • Philodendron
  • Bégonias (certaines variétés)
  • Violettes africaines
  • Orchidées (quelques variétés)
  • Lys de Pâques
  • Poinsettia
  • Tomates
  • Hortensias
  • Fougères

Concernant les fougères, la plupart prospèrent sur un sol légèrement acide. La seule exception est la fougère Maidenhair qui a besoin d'un sol plus alcalin.

Finissez votre tasse et passez à l'action !

En fin de compte, le thé peut être une façon originale de complémenter certaines plantes de la maison et du jardin. Ses principaux avantages sont sa composition naturelle, sa facilité d’utilisation et les économies qu’il permet. Nous envisageons le jardinage comme un moment de détente amusant et relaxant. Cette pratique nous semble donc bien adaptée !

Nous ne vous conseillons cependant pas de préparer un thé exprès pour l’arrosage et nous privilégions l'utilisation d'un vieux thé qui ne serait pas bu. 

Arrosoir


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Recevez nos articles dans votre boite email.