Faut-il arroser le compost ?

Faut-il Arroser le Compost ?

de lecture

Vous avez un compost et souhaitez savoir s'il faut l'arroser ? Vous avez peur de trop ou ne pas assez arroser et nuire à sa décomposition ? 

Nous sommes passionnés par le sujet et allons vous guider pas à pas !

Un compost réussi passe par une un bon arrosage. L'objectif est de réguler de taux d'humidité de votre tas pour permettre une bonne décomposition des matières organiques. 

Notre article va vous expliquer :

  • Le rôle de l'eau dans votre compost
  • Les matières organiques naturellement riches en eau
  • Comment et en quelle quantité arroser votre tas

Découvrons ensemble ce merveilleux moyen de recycler nos déchets organiques.

À quoi sert l’eau dans votre compost ?

Le compost est l'amendement le plus bénéfique, le plus naturel et le plus complet que vous puissiez apporter à votre jardin. Il aide à retenir l'eau, allège le sol et agit comme une source constante de nutrition grâce à sa composition dynamique et riche.

L’eau est un élément indispensable à votre tas de compost. Elle permet la décomposition et la régulation de la température du tas. Toute vie a besoin d'eau, y compris les micro-organismes et les insectes qui aident votre tas à se décomposer. L’eau permet aux organismes de se développer et de transformer vos déchets en compost exploitable. Un excès ou un manque d'eau peut nuire à la qualité de votre compost, en le faisant se décomposer trop ou pas assez vite.

Déchets compostables

Quelle quantité d’eau doit contenir le compost ?

Un tas de compost doit contenir entre 40 et 60 % d'eau.

A) Des matières organiques trop sèches :

Lorsque votre tas devient trop sec, il ne se décompose pas aussi rapidement qu'un tas humide. Il deviendra inégalement chaud, et certaines sections se décomposeront à des rythmes différents. S'il n'y a pas assez d'eau, le processus de décomposition peut créer suffisamment de chaleur pour que les tas secs s'enflamment spontanément. Ce risque est faible, mais suffisamment grave pour y faire attention.

B) L'impact d'un excès d'eau sur les micro-organismes 

Les organismes qui décomposent la matière organique ne fonctionnent pas aussi efficacement, lorsque votre tas de compost est trop humide. Ces organismes ont besoin d’un compost bien équilibré, mélangeant de l'air et de l'eau. Il doit permettre l’apparition d’espaces d'air entre les différentes couches de matière organique.

Un tas détrempé ne permet pas l’apparition de ces espaces vides. Gorgé d’eau, le tas devient alors trop dense pour accueillir des bactéries aérobies et d'autres organismes. Les bactéries anaérobies qui n'ont pas besoin d'oxygène pour proliférer, prennent alors rapidement le dessus d'un compost détrempé. Des odeurs désagréables peuvent alors apparaitre. Votre mélange en fermentation devient alors excessivement acide. Pour neutraliser l'acidité, ajoutez des poignées de cendres de bois et d'autres matières brunes dans le tas pour relancer le processus de compostage.

Les matières organiques naturellement riches en eau :

Certains déchets organiques ont naturellement une forte teneur en eau. On les appelle les matériaux verts. Les matières riches en azote en font notamment partie : épluchures de fruits et légumes, résidus de plantes, tontes de gazon, coquilles d'œufs.

Faites attention à maintenir un bon équilibre avec les matières sèches, appelés matériaux bruns, riches en carbone (feuilles, copeaux de bois, filtres à café, ...).

Compost riche en eau

Comment contrôler la teneur d’eau du compost ?

Vérifier la teneur en eau de son compost n’est pas bien compliqué. Il suffit d’enfiler des gants de jardinage, d’en prendre une poignée dans sa main et de presser. Un compost bien équilibré ne devrait pas laisser couler d’eau. Vous devez pouvoir sentir l’eau, sans que cela ne ressemble à une éponge imbibée. Si vous ne sentez rien du tout, votre tas est trop sec. Un compost suffisamment humide, mais pas trop, ressemblerait à une éponge essorée.

Comment réduire la quantité d’eau de son compost ?

Si votre compost est trop hydraté et que vous avez besoin de l'assécher un peu. La première chose à faire est d'ouvrir le couvercle du récipient. Bien entendu, faites cela à condition que la météo y soit favorable. Une averse rendrait votre compost encore plus humide. 

Dans certaines situations, l’ouverture du couvercle n’est pas suffisante. Vous pouvez alors extraire une partie du compost pour l’étaler par terre. Le fait de l’épandre en fine couche permet de bien l’aérer, pour le remettre ensuite en bac.

Si vous ne pouvez pas vous permettre d’étaler les matières organiques par terre, ajoutez des matières sèches. Le papier journal, les copeaux de bois, la paille et les feuilles séchées sont redoutablement efficaces ! 

Même si votre compost n’est pas excessivement mouillé, nous vous conseillons de le mélanger régulièrement. Cela permet de répartir l’humidité qui peut avoir tendance à se concentrer au fond du bac. Saisissez votre meilleure fourche (ou même une pelle) pour retourner les différentes couches en décomposition.

Arrosoir Parisien

Faut-il protéger le compost de la pluie ? 

Si vous habitez dans un département pluvieux, couvrez votre bac à l’aide d’une bâche ou d’un couvercle. La pluie a tendance à lessiver le compost et évacuer les nutriments et microorganismes essentiels. Nous en revenons là aux problèmes liés aux excès d’eau : ils ralentissent la décomposition.

Comment arroser son compost ?

Lorsque le soleil tape, il assèche les tas de compost. Cette déshydratation ne se fait pourtant pas de manière égale. Pensez alors à bien arroser les couches supérieures, puis à mélanger le tout. L’idéal est alors d’utiliser de l’eau de pluie. Cela évite les résidus de chlore, de sel adoucissant et de tout autre produit chimique. Pas de panique, recueillir de l’eau de pluie est bien plus simple qu’il n’y parait. Il vous suffit de placer un seau d’eau vide ou un arrosoir à la sortie de votre réseau de gouttière.

À défaut d’eau de pluie, l’eau du robinet fera bien entendu l’affaire ! ;)

Pour Arroser votre compost, l’Arrosoir est l’outil de jardinage idéal. Leur pomme d’arrosage disperse l’eau en fines gouttes. Contrairement au tuyau d’arrosage, l’arrosoir permet un dosage précis et maitrisé. Il devient alors difficile d’inonder son compost par mégarde.

Vous pouvez arroser la couche supérieure dans un premier temps. Laissez l’eau s’infiltrer durant un petit quart d’heure puis mélanger votre tas.

Comme nous l’avons vu plus haut, certains mélanges peuvent être naturellement très humides. Plus votre compost contient de « matières vertes » comme de l’herbe et des fruits, moins il aura besoin d’être irrigué.

Permettez une évacuation naturelle des excès d’eau :

Les fruits dégorgent beaucoup d’eau lors de leur décomposition. Cette eau forme un jus appelé le lixiviat, qui s’écoule et s’accumule au fond du bac.

Assurez-vous alors que votre bac soit doté de trous de drainages permettant à ce jus de s’évacuer. S’il n’en possède pas il vous suffira de les percer vous-même à l’aide d’une perceuse de bricolage.

Saisissez votre Arrosoir et passez à l'action !

Comme vous l’avez compris, arroser son compost est l’une des tâches les plus importantes. Découvrez dès à présent les différents Arrosoirs en plastique que vous pourriez utiliser pour cette tâche plutôt amusante ;)

Arrosoir en plastique

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Recevez nos articles dans votre boite email.