arroser les feuilles

Faut-il arroser les Feuilles des plantes ?

de lecture - mots

Une question que nous nous posons souvent lorsque nous arrosons nos cultures : Doit-on simplement irriguer la terre ? Faut-il aussi hydrater les feuilles ?

Nous sommes passionnés par ce sujet et allons vous guider, dès maintenant !

L'arrosage des feuilles permet de reproduire l'effet de la pluie sur les plantes d'intérieur. Il est nécessaire de brumiser leur branchage de 1 à 3 fois par semaine.

Notre article vous apprendra : 

  • Les situations dans lesquelles vous devez brumiser le feuillage.
  • Les points de vigilance pour ne pas abimer les feuilles.

Nos conseils vous apprendront à tirer parti de la brumisation pour embellir et faire croitre vos végétaux. Vous ne risquerez plus de voir leurs feuilles s'assécher et perdre en couleur.

Assez perdu de temps, découvrons tout ça immédiatement !

1. Il est parfois nécessaire d’hydrater les feuilles :

A) Vaporisez le feuillage en intérieur (surtout si l'atmosphère est sèche) !

L’intérieur de nos logements n’est pas l’endroit le plus propice à l’épanouissement des végétaux. Ces derniers sont coupés de tous les éléments de leur milieu de vie naturel.

Dans la forêt, les arbustes sont arrosés intégralement.

  • La pluie tombe sur leur cime
  • Ruissèle tout le long du branchage vers le tronc
  • Imbibe progressivement les surfaces supérieures de la terre (la mousse)
  • Se propage progressivement vers le système racinaire.

Comprenez donc bien que l’arrosage est un cycle naturel qui ne consiste pas simplement à abreuver les racines.

Le Vent est également un élément naturel important qui manque en intérieur ! Celui-ci bas les feuilles, en faisant tomber les plus faibles. Le vent et la pluie les maintiennent propres et fraiches.

Notre accessoire préféré pour maintenir le feuillage au frais est le Vaporisateur à plante. Bien plus qu’un outil de jardinage, cet accessoire de déco fait généralement fureur aux côtés de nos plantes !

vaporisateur doré

Pour garantir l’épanouissement de vos plantes vertes, vous devez surveiller l’humidité de votre logement. Rappelez-vous qu’une grande partie de nos plantes d’intérieur sont des plantes tropicales. L’objectif est de recréer un microclimat humide !

Évitez à tout prix de les placer juste à côté d’une forte source de chaleur. Les radiateurs électriques et les climatiseurs sont les pires ennemis de vos plantes. Ils assèchent fortement l’air qui les entoure.

Voici les astuces pour augmenter le taux d’humidité de votre logement :

  • Faites bouillir une casserole d’eau, puis laissez l’eau s’évaporer progressivement dans votre pièce.
  • Regroupez vos plantes pour « mutualiser » l’humidité qu’elles vont capter.
  • Formez une couche de cailloux au fond d'une coupelle, puis versez un peu d'eau. Juste assez pour recouvrir presque entièrement les cailloux, mais sans pénétrer dans le fond du pot (il doit toujours pouvoir respirer). L’évaporation de l’eau contribuera à recréer un écosystème humide.

B) Comment reconnaitre un feuillage qui manque d’humidité ?

Si malgré un arrosage abondant (mais pas trop) les feuilles deviennent brunes ou flétrissent, c’est peut-être que l’air de votre logement est trop sec.

brumiser ses plantes

C) Brumisez votre jardin lorsqu’il fait chaud :

Dans la plupart de nos jardins européens, l’air est assez humide et il pleut suffisamment pour rafraichir le feuillage de nos plantes d’extérieur.

Cependant, si votre jardin doit faire face à un fort épisode de chaleur ou un climat aride, un petit brumisage d’ensemble (en plus de l'arrosage) peut être efficace ! Munissez-vous alors d’un pistolet d’arrosage ou d’un pulvérisateur d’eau assez puissant pour rafraîchir vos massifs. Nous verrons dans la partie suivante les éléments auxquels vous devez porter attention.

L’arrosage des feuilles dans votre jardin, est par ailleurs un bon moyen naturel de déloger les insectes, pucerons et chenilles (sans produits chimiques).

vaporisation jardin

2. Les points de vigilance à connaitre lorsque vous arrosez les feuilles  

A) Ne laissez pas d’eau stagnante sur les feuilles de certaines plantes :

Certaines variétés sont très sensibles aux maladies qui se propagent par l’humidité. Les vignerons et les cultivateurs de tomates craignent tout particulièrement le Mildiou. Cette petite moisissure sous forme de champignon détruit tous les rendements des cultures qu’elle attaque.

Rassurez-vous, cela ne concerne pas nos plantes d’intérieur ! Les végétaux concernés sont : Les tomates, les vignes, les rosiers, les pommes de terre, la laitue et les courges.

Soyez donc attentif à ne pas laisser d’eau stagnante sur les feuilles des plantes qui sont sensibles aux maladies fongiques et cryptogamiques.

Maladie cryptogamique feuilles

B) Méfiez-vous des températures extrêmes, en extérieur.

Il existe un débat sur le fameux « effet de loupe » du soleil sur les gouttes d’eau. Pour certains, le soleil qui "tape" fort en début d’après-midi causerait des brulures. Les gouttelettes d'eau sur les feuilles agiraient comme de petites lentilles réfractant la chaleur solaire et brûlant les feuilles.

Mais d’autres prétendent que l’eau s’évaporent très rapidement et n’a pas le temps de nuire aux plantations. Dans le doute évitez l’eau stagnante sur les plantes les plus fragiles et les bourgeons en croissance.

L’argument le plus pertinent est celui-ci du gaspillage.  Lors d’un épisode de chaleur, l'eau sur les feuilles s'évapore plus rapidement que si elle tombe sur le sol. Elle est donc gaspillée. En période de sécheresse, il faut amener toute l'eau là où elle est la plus essentielle pour minimiser la consommation (et la facture) d'eau.

C) Les feuilles doivent être sèches à la tombée de la nuit

Lorsque la nuit tombe, les températures baissent et l’eau sèche beaucoup moins vite. Il est donc souhaitable de rafraîchir vos feuillus le matin ou en fin d’après-midi pour leur donner le temps de sécher. Pensez à vous qui évitez de vous endormir avec les cheveux mouillés. 😉

D) En hiver (extérieur VS intérieur)

Vos plantes d'extérieur n’auront pas besoin d’arrosage durant l’hiver. Seulement d'être protégées d'un froid extrême. Leur organisme se repose et vous devez attendre leur période de croissance.

Pour les plantes d’intérieur, les besoins sont bien différents, dans la mesure ou votre chauffage tournera à plein régime. Comme nous l’avons vu plus haut, cela assèche l’air. Il devient impératif de brumiser les feuilles pour éviter qu’elles ne s’assèchent.

Saisissez votre vaporisateur et passez à l'action !

Vous l'aurez compris, c'est en procédant à un arrosage complet des plantes que l'on obtient un feuillage parfait. Cela passe par une irrigation des racines, mais aussi la vaporisation d'eau sur le feuillage.

Avec tous ces conseils, vous avez désormais les cartes en main pour comprendre et aider votre plante. Vous n'avez désormais plus qu'à saisir votre vaporisateur, pour passer à l'action.

Si vous n'êtes actuellement pas correctement équipé, nous vous conseillons ce duo doré. Ces outils de jardinages terriblement tendances trôneront fièrement aux côtés de votre plante !

Découvrez le pack immédiatement, en cliquant sur cette photo ci-dessous.

Arrosoir et vaporisateur


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Recevez nos articles dans votre boite email.