comment arroser du basilic

Comment arroser le Basilic ?

de lecture

Les origines et la culture du basilic

Le Basilic est une herbe aromatique originaire du Sud de l’Asie et des îles du Pacifique. Il appartient à la famille de la menthe et se cultive ainsi très facilement.

Nous retrouvons ses feuilles parfumées dans de nombreuses recettes et principalement celles des plats italiens (pesto) et méditerranéens (pistou). Les graines de basilic sont, quant à elles, utilisées dans la cuisine thaïlandaise.

basilic pesto

Le Basilicum, appelé aussi "herbe royale", a des conditions de culture très polyvalentes. Généralement planté en mai, il se cultive très rapidement. Il peut passer du stade de graine à celui d'une plante prête à être récoltée en seulement 20 à 30 jours. Cultivez-le de préférence quelques semaines avant la période de gel. Planter de nombreuses graines permet de faire un tri durant la période de germination. Les graines duveteuses ne germent pas, et en semant de nombreuses graines, vous augmentez vos chances d’avoir un basilic dense.

Comment arroser cette herbe aromatique ? 

La Vaporisation des graines de basilic

Une fois vos petites graines plantées, vous devrez maintenir le terreau humide. La Brumisation est la méthode la plus efficace pour les graines en germination ! L’arrosoir à bec enverrait, en effet, un épais filet d’eau qui emporterait et déplacerait les graines. N’oubliez pas qu’une graine est un embryon végétal dont le système racinaire est en développement. Un vaporisateur à brume fine et diffuse s’avère donc être la solution d’arrosage idéale.

Vaporisateur doré

La rétention de l'humidité

Pour croitre et pousser correctement, votre basilic a besoin de conserver l’humidité ! La méthode dépendra du lieu de culture, à l'intérieur ou au jardin.

Pour la culture au potager, nous vous conseillons la Serre-cloche. Celle-ci constitue un dôme protecteur pour votre plant de basilic, contre toutes les sources de nuisance. Il brise tout d’abord le vent et crée un microclimat protecteur. Il empêche le sol de geler en le réchauffant localement. Il repousse également efficacement les mauvaises herbes, les insectes, des maladies, et protège votre fragile plant de basilic des chutes d'objets ou du passage d'animaux. Et grâce à elle, vous ne risquerez plus de le tondre avec la pelouse

En intérieur, il existe une méthode simple et économique pour protéger vos plantations. Placez vos graines et de la terre dans une petite casserole recouverte d’un film plastique !

Serre-cloche

Le fait de maintenir ainsi l’humidité vous permettra de réduire drastiquement vos cycles de vaporisation !

Quand arroser cette herbe royale ?

Au stade du semis, votre basilic a besoin d’humidité : vaporisez-le 1 jour sur 2. Une fois sa véritable croissance entamée arrosez 1 jour sur 4.

Nous vous conseillons d’arroser le matin. Cela permet de ne pas laisser les racines tremper dans l’eau lorsque la nuit tombe et que la température se rafraîchit.

Quelle eau privilégier ?

Dans son milieu naturel, le basilic commun est hydraté par la pluie. Cette source d’eau est idéale puisqu’elle est déchargée de toute trace de produit chimique, de chlore ou de pollution. Pour la recueillir, placez tout simplement un seau en sortie de gouttière.

Plantation du basilic

Pour les jardiniers d’appartement, l’eau du robinet fera très bien l’affaire ! Si celle-ci est particulièrement chlorée, remplissez votre arrosoir, et laisser l’eau reposer une nuit. Le chlore s’évaporera tout seul progressivement !

L’impact de votre environnement sur l'arrosage.

Les conditions de vie dans votre logement influencent grandement les besoins en eau de vos plantes. Dans un intérieur chaud et sec, vous devrez vaporiser votre basilic plus souvent.

Germination du basilic

L’Importance de la qualité du sol pour l’arrosage.

Le terreau de vos plantes aromatiques doit être meuble et aéré, avec un pH neutre. Comme nous allons le voir, toute rétention d’eau excessive peut leur être fatal.

Comment reconnaitre un Basilicum trop arrosé ?

Le sur-arrosage est la première cause de mortalité des plantes d’intérieur. Elle entraine l’apparition de germes, moisissures et détruit progressivement le système racinaire. Il se reconnait par un terreau très foncé et compact. Votre basilic réagira également visuellement, avec un flétrissement et un jaunissement des feuilles puis des tiges.

Surarrosage du basilic

Que faire si votre aromate est noyé ?

Si ce n’est pas fait, percez le pot de votre basilic ! Les surplus d’eau doivent pouvoir être évacués par une terre drainée, afin d'éviter l'effet marécage.

Placez ensuite votre plante aromatique proche d’une source de chaleur. Cela permet à l’eau emmagasinée par la terre de se décharger dans l’air en s’évaporant.

Bonus : Découvrez notre boutique d'Arrosoirs !

Découvrez notre Boutique en ligne pour prendre soins de vos plantes ! 

Un véritable arrosoir a bec fin permet a votre plante verte de croitre et se développer sainement !

Boutique arrosoir

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Recevez nos articles dans votre boite email.